Peut-on sauver une plante gelée ?

Nous sommes en hiver, et les températures ont dépassé la barre des moins 0°. Et côté jardin, le gel a également pris sa place en figeant les plantes et autres végétaux. Contrairement à la neige, il est difficile de s’en réjouir. En effet, les conséquences sont très mauvaises pour vos plantes. Comment reconnaître une plante gelée ? Peut-on sauver une plante gelée ? Si vous cherchez à protéger vos plantes du gel, ce guide vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin.

Solutions pour remettre en terre une plante qui a gelé !

Les plantes gelées ne sont pas nécessairement mortes, même si elles ont parfois mauvaise mine. Leurs feuilles se dessèchent en quelques heures, se recroquevillent et prennent une couleur brune très suspecte. Vous pouvez donc constater que les parties aériennes de la plante sont touchées. Cependant, les racines, étant donné qu’elles sont souterraines, n’ont probablement pas subi la même atrocité. Dans ce cas, laissez les feuilles gelées en place, car elles continueront à isoler les racines et à les protéger des futures gelées. Attendez l’installation printanière, et vous devriez voir les plantes se redresser avec l’apparition de nouvelles pousses.

Sauver une plante en pot gelée !

Dans ce cas, les choses se compliquent, car les racines se trouvent dans une petite quantité de terre qui ne peut pas les réchauffer. En général, elles sont comprimées lorsque l’eau se transforme en glace. Pour cette raison, il faut absolument s’abstenir d’arroser les plantes en pot comme les lobélies, les géraniums, les bégonias, les fuchsias, et même les camélias et les azalées lorsque le gel menace. Une fois les dégâts causés, il est peut-être encore possible de conserver les plantes en pot gelées si l’on en garde une petite partie. Enlevez toutes les branches carbonisées avec un sécateur stérilisé, en ne laissant que les branches intactes. Vous aurez ainsi plus de chances de sauver la racine. Stockez ensuite vos plantes dans un endroit bien abrité.

Comment protéger vos plantes du gel ?

Pour les plantes d’extérieur que vous ne pouvez pas abriter ou pour lesquelles vous décidez de prendre un risque, vous devez commencer par un paillis. Dans ce processus, n’agissez pas à l’improviste si vous voulez lutter contre les effets du gel. Ensuite, il y a la défense des zones aériennes, que vous pouvez réaliser avec le voile d’hivernage. A l’intérieur, le risque de gel ne peut être ignoré, car la plupart des plantes sensibles au gel ne résistent pas plus de quelques dizaines de minutes. Ainsi, si vous les placez dans une pièce fraîche en hiver, mettez-les sur le rebord de la fenêtre pour bénéficier d’un maximum de lumière.

Quelles sont les règles de la permaculture ?
Comment faire sécher des fleurs d’hortensia ?